D'une traite

D'UNE TRAITE

 

Généralement, les compositions longues sont constituées de plusieurs mouvements. Cela est dû au fait que certaines caractéristiques du langage musical rendent difficile d’écrire des œuvres de plus de quinze minutes en un seul mouvement. L’un des premiers compositeurs à s’y essayer fut Ludwig van Beethoven. Dans sa Sonate ‘quasi una fantasia’ en Mib Majeur op.27 n°1, il effaça les pauses entre les mouvements pour donner plus de continuité au discours musical. Franz Liszt lui embraya le pas avec sa Sonate en si mineur, une composition remarquablement cohérente, et qui dure pourtant trente minutes, sans solution de continuité. Au niveau du répertoire contemporain, Luciano Berio s’inscrit dans cette même tradition et relève le défi avec sa Sonate pour piano écrite en 2001.

 

Ludwig van Beethoven - Sonate 'quasi una Fantasia' op.27 no.1 en Mib Majeur

Franz Liszt - Sonate en si mineur

Luciano Berio - Sonate pour piano (2001)